Les voitures volantes prêtes à décoller

Les voitures volantes prêtes à décoller

Que cela soit en France avec Airbus ou les États-Unis avec la Silicon Valley, les petits aéronefs électriques passionnent de nombreuses sociétés.

De gros investissements

Que cela soit Airbus, Google ou du moins Larry Page un de ses cofondateurs, la recherche et le développement bat son plein. On notera également la participation d’Uber qui souhaite mettre en place un service de transport autonome et volant.
Le développement de ces petits engins plus ou moins volants entrainent de lourds investissements, Larry Page financent à lui seul Zee.Aero et Kitty Hawk pour plus de 100 millions de dollars.
Le secteur est tellement porteur que la Nasa a mis en place 3 séminaires en 2016 afin de regrouper rassembler les différentes entités qui planchent sur le sujet.

De plus en plus d’investisseurs se lancent dans le développement de petits transporteurs volants afin de permettre de réaliser les trajets au quotidien dans un avenir proche.

Même à Paris

Afin de limiter la pollution des voitures, la RATP teste des petits bus électriques sans conducteurs, tandis que Anne Hidalgo a autorisé la mise en place des taxis fluviaux sur la Seine, en test à partir du mois de février 2017.

Vers des véhicules autonomes

Ces véhicules seront autonomes, voire encore plus rapidement pour les véhicules volants que pour les voitures. En effet dans les airs on retrouve bien moins d’obstacles que sur terre. De même, nul besoin de payer des pilotes, de les former… si tout est automatique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *